lundi 3 juin 2019

Massimo Guerrera


Massimo Guerrera

Résidences en microédition / Micro-publishing residencies

[ English Follows ]

Massimo Guerrera utilise différents médiums, tels le dessin, l’écriture, la sculpture, la photographie, l’installation et la performance pour travailler sur l’espace fertile de la rencontre et du déplacement intérieur, entre la présence partagée et la solitude d’atelier. C’est une démarche qui porte sur les oscillations sensibles de nos relations, celles qui régissent nos ouvertures et nos fermetures. Celles de notre corps et de notre esprit, pour entrer en lien avec l’autre et nos environnements. Sa démarche s’articule depuis 1991 autour de ces rapports profonds qu’entretiennent l’altérité et les phénomènes qui nous traversent. Observant ainsi de quelle manière notre être est capturé, nourri et absorbé par ces évènements. Ces questionnements sont devenus une pratique quotidienne, reliée à une pratique méditative qui s’incarne dans une série de projets à long terme, s’articulant autour de ces oscillations et de ces altérations de la conscience.

Durant cette résidence au Centre SAGAMIE Massimo Guerrera travaillera sur la mise en forme d’un livre relié au projet Domus (Les résonances des plateformes). Il utilisera la métaphore du corps-maison pour parler des différents niveaux d’environnement, subtils et concrets, du corps et de l’esprit. Un dialogue vivant surgit alors entre l’oralité et les différentes formes d’écritures que ce soit les desseins ou les dessins d’observation des plateformes. Ce projet se penche sur la fluidité relationnelle des rencontres vécues dans nos environnements de vie et de travail. Assemblé comme une installation en processus et devenant une oeuvre à part entière, ce livre accumule les traces sensibles et les contemplations créatives. Dans ce contexte, il deviendra un carnet d’accompagnement. Domus sera étalé sur 10 ans (2017-2027).

• • •

Massimo Guerrera uses various mediums, such as drawing, writing, sculpture, photography, installation and performance to work on the fertile space of the external encounter and inner movement, between shared presence and the solitude of the studio. This approach is focused on the sensorial fluctuations of our relations, those that govern what we let in and discard. Those of our body and mind, to come into contact with the other and our surroundings. Since 1991, his approach has been centred on the deep relations sustained by otherness and the phenomena that traverse us. He thus observes how our being is captured, nourished and absorbed by these events. These questionings have become a daily practice linked to a meditative practice that is embodied in a series of long term projects structured around these fluctuations and these alterations of consciousness.

During this residency at Centre SAGAMIE, Massimo Guerrera will put together a book project linked to Domus (Les résonances des plateformes). He will make use of the house-body metaphor to speak of the various levels of the body’s and mind’s subtle and concrete environments. A living dialogue thus emerges between spoken words and the different forms of writing, such as expressed in the observational drawings or designs of the platforms. This project focuses on the relational fluidity of encounters we experience in our life and work environments. Brought together as an installation in progress and becoming a work in its own right, this book gathers sensorial traces and creative contemplations. In this context, it will become a companion notebook. Domus will be spread over a 10 year period (2017-2027).