lundi 25 novembre 2019

Isabelle Gagné


Isabelle Gagné

Artiste en résidence / Artist in residence

[English Follows]

Isabelle Gagné est une artiste multimédia qui vit et travaille à Mirabel. Fortement alimentée par son environnement numérique, l’artiste porte un intérêt particulier aux marqueurs du patrimoine québécois, à ses archives et ses paysages. Sa pratique s’articule par la photographie, la poésie, les archives numérisées ainsi que des dispositifs déployés sur le réseau. Dans le cadre de sa résidence à SAGAMIE, l’artiste se plongera à travers les 3600 oeuvres créés par son dispositif numérique Hektor afin de réfléchir et concevoir un livre d’artiste. Depuis 2009, son travail est présenté dans des expositions individuelles et collectives au Canada et à l’étranger, notamment à la Gallery on the Corner à Londres (2011), au Centre d’Art Léo-Ayotte à Shawinigan (2012), à la Lunch Box Art Gallery à Miami (2012), à la Factory Art Gallery à Berlin (2013), au Centre national d’exposition au Saguenay (2014, 2018), à l’Irohani Gallery à Osaka (2014), au Mois de la Photo de Montréal (2015, maintenant MOMENTA Biennale de l’image), à TOPO - Laboratoire d’écritures numériques (2017), aux Rencontres internationales de la photographie en Gaspésie (2018), à Vaste et Vague (2018) à la galerie Amalgame (2019) et chez Sporobole dans le cadre de la Espace [IM] Média (2019). Pionnière de l’art mobile au Canada, elle a cofondé le Mouvement Art Mobile (MAM) en 2011 et c’est en tant que commissaire qu’elle coréalise l’exposition et le catalogue Mobilisations - L’art mobile au Québec qui a parcouru la province de 2016 à 2018. Elle a coécrit « Pourquoi art mobile », un essai publié dans la revue Théorème aux éditions Presses Sorbonne Nouvelle (2018).




Isabelle Gagné is a multimedia artist who lives and works in Mirabel. She is an artist who has been strongly influenced by her digital environment and is particularly interested in the distinctive traits of Quebec heritage, its archives and landscapes. In her practice she makes use of photography, poetry, digital archives and online apparatuses. As part of her residency at SAGAMIE, the artist will explore the 3600 works created by her internet bot Hektor so as to engage in reflection and conceive an artist book. Since 2009, her work has been presented in solo and group exhibitions in Canada and abroad, notably at Gallery on the Corner in London (2011), at Centre d’Art Léo-Ayotte in Shawinigan (2012), Lunch Box Art Gallery in Miami (2012), Factory Art Gallery in Berlin (2013), Centre national d’exposition au Saguenay (2014, 2018), Irohani Gallery in Osaka (2014), Mois de la Photo de Montréal (2015, now MOMENTA Biennale de l’image), TOPO - Laboratoire d’écritures numériques (2017), Rencontres internationales de la photographie en Gaspésie (2018), Vaste et Vague (2018), galerie Amalgame (2019) and at Sporobole as part of Espace [IM] Média (2019). A pioneer of mobile art in Canada, she co-founded the Mouvement Art Mobile (MAM) in 2011 and, as a curator, she co-produced the Mobilisations - L’art mobile au Québec exhibition and publication that toured the province between from 2016 to 2018. She co-wrote "Pourquoi art mobile" (Why mobile art?), and essay published in the journal Théorème published by Presses Sorbonne Nouvelle (2018).