mercredi 14 août 2019

Raphaëlle de Groot


Raphaëlle de Groot

Artiste en résidence / Artist in residence

[English Follows]


La recherche de Raphaëlle de Groot se fait au contact des réalités humaines. Elle porte son attention sur ce qui n’est pas visible de l’extérieur, mais participe de l’expérience du monde, le constituant de l’intérieur. Elle sonde l’envers des tissus sociaux — côtés cachés, oubliés, délaissés ou négligés —, se déplace et s’immerge dans des milieux de vie, de travail, dégageant des terrains de création à même ces expériences. Sa pratique artistique met l’accent sur le processus, la durée, la participation et la collaboration d’individus et de communautés dans la production de traces et de récits. En son cœur se trouve : la mobilité, la réciprocité, l’écoute, le geste et la collecte de données sous forme d’objets et de documents variés (dessins, photographies, vidéo, texte). La performance supporte ou accompagne en marge cette démarche lui permettant d’expérimenter des états d’attention et d’engagement.


Au Centre Sagamie, elle travaille sur un nouveau corpus d’oeuvres issu du projet Subsistances • Inniun pour lequel elle a séjourné en Minganie (Côte-Nord) de 2016 à 2017 ; ces oeuvres seront exposées prochainement à la Galerie Occurrence dans le cadre de MOMENTA Biennale de l’image à Montréal. Elle prépare également La grande marche des petites choses pour l’événement Nuit Blanche à Paris (octobre 2019). Raphaëlle de Groot vit et travaille entre Montréal et Orsigna, en Italie. Son travail est présenté sur la scène canadienne et internationale depuis une vingtaine d’années. Elle a reçu plusieurs distinctions dont le Prix Sobey pour les arts en 2012. 


Voir le site de l'artiste

• • •

Raphaëlle de Groot's artistic research is guided by contact with human realities. She turns her attention to what is not visible from the outside, but which partakes in an experience of the world, which it shapes from the inside. She probes the reverse sides of the social fabric—the hidden, forgotten, abandoned or neglected ones—, she travels through and immerses herself in life and work environments in order to open creation spaces that are directly connected to these experiences. Her artistic practice highlights process, duration and the participation and collaboration of individuals from the community in the production of traces and narratives. Mobility, reciprocity, listening, gestures and data collection in the form of objects and various documents (drawings, photographs, video, text) are at the heart of her practice. On the side, performance supports or accompanies this approach and thus allows her to explore states of focused attention and commitment. 


At Centre Sagamie, she will focus on a new body of works that emerged from her project Subsistances • Inniun for which she stayed in Minganie (Côte-Nord) from 2016 to 2017; these works will soon be exhibited at Galerie Occurrence as part of MOMENTA Biennale de l’image in Montreal. She is also preparing La grande marche des petites choses for the Nuit Blanche event in Paris (October 2019). Raphaëlle de Groot lives and works between Montréal and Orsigna, in Italy. Her work has been present on the Canadian and international scene for over twenty years. She has received numerous distinctions, including the Sobey Art Award in 2012.


See the artist's website