lundi 8 avril 2019

Michelle Bui



Michelle Bui

Artiste en résidence / Artist in Residence

[ English Follows ]


Michelle Bui amorce son travail par une appropriation singulière des codes de la publicité et de la nature morte. En exploitant le potentiel du médium photographique, elle souhaite renforcer la tension entre le vivant et l’inanimé, entre l’erratique et le fixe. Son travail suggère une dissonance formelle et référentielle entre des éléments industriels, artisanaux et organiques au moyen de mises en scène à la fois familières et insolites. En détournant les objets de leurs fonctions dominantes, Bui articule une sensualité parfois brute qui témoigne de l’absurdité qui teinte le quotidien. Matériaux et objets divers se voient donc assemblés sous forme photographique ou sculpturale de manière à séduire le spectateur, à le transporter vers un lieu légèrement décalé, subtilement pervers. Ce déplacement répond au désir de l’artiste de matérialiser des envies, d’en faire naitre par l’objet, de séduire par le viscéral et de confronter par la surface.

Son travail, au croisement de la sculpture et de la photographie, a été présenté dans Rêverie (Projet Pangée, 2017), Appareillage (Vu Photo, 2018), Playlist (Galerie Antoine Ertaskiran, 2018), Coetus Floreus (Galerie Nicolas Robert, 2018), Laboratoire Photo (Deux Poissons, 2019). En 2018, elle a présenté sa première exposition solo intitulée Pool of Plenty à la Galerie de l’UQAM. Elle prépare actuellement deux expositions solos qui auront lieux à la Parisian Laundry en avril 2019 ainsi qu’à Circa en mai 2019. Elle vit et travaille à Montréal.

• • •

Michelle Bui begins her work through a singular appropriation of advertisement and still life codes. In exploiting the potential of the photographic medium, she seeks to reinforce the tension between the living and the inanimate, between the erratic and the fixed. By way of both familiar and unusual stagings, her work suggests a formal and referential dissonance between industrial artisanal and organic elements. In repurposing objects to other ends than their primary use. Bui gives shape to an occasionally raw sensuality that bears witness to the absurdity with which the everyday is tinged. Materials and various objects are thus assembled in photographic or sculptural form with the aim of seducing viewers and transporting them to a slightly off-beat and subtly perverse place. This displacement corresponds to the artist’s wish to materialize her desires, to arouse other desires via the object, to seduce through what is visceral and confront by way of the surface.

Intersecting sculpture and photography, her work has been presented in Rêverie (Projet Pangée, 2017), Appareillage (Vu Photo, 2018), Playlist (Galerie Antoine Ertaskiran, 2018), Coetus Floreus (Galerie Nicolas Robert, 2018), Laboratoire Photo (Deux Poissons, 2019). In 2018, she had her first solo exhibition, titled Pool of Plenty, Galerie de l’UQAM. She is currently preparing two solo exhibitions that will be shown at Parisian Laundry in April 2019 and at Circa in May, 2019. She lives and works in Montréal.

Aucun commentaire: