lundi 25 février 2019

Véronique Lévesque-Pelletier



Véronique Lévesque-Pelletier
Artiste en résidence | Artist in Residence

[English follows]


Par un dessin méticuleux, je m’intéresse aux différentes représentations du corps nu observées quotidiennement. Je travaille à partir d’images de références tirées de sites internet, de sites pornographiques ou de photos personnelles dont je trace les silhouettes. Je les superpose ensuite sans avoir recours aux outils numériques. Les tracés ainsi accumulés sur la feuille délimitent les espaces à partir desquels je travaille pour révéler les relations entre les éléments que j’assemble. L’application méditative que me demande le dessin d’observation m’amène à réfléchir à son contraste avec le traitement médiatique actuel du corps : reproduire en dessin un corps est-il suffisant pour le soustraire à sa référence pornographique? Je répète les gestes de l’industrie pornographique en découpant et en grossissant l’image, en dessinant par dessus à la recherche du résultat opposé, c’est à dire en dirigeant le focus sur un plaisir partagé. En dessinant toutes ces chairs, je cherche à la fois à dépouiller la peau de son caractère érotique, à participer à la construction d’un réalisme séduisant et à rendre visibles ses différentes déclinaisons moins exposées : les peaux mûres, poilues, marquées, capitonnées.

Originaire de Rimouski, Véronique Lévesque-Pelletier vit et travaille à Montréal. Diplômée de l’École des arts visuels et médiatiques de l’Université du Québec à Montréal, sa pratique du dessin traite principalement du sujet féminin. Impliquée dans les centres d’artistes comme membre et travailleuse culturelle, les œuvres de Lévesque-Pelletier ont été diffusées lors d’expositions collectives. Son travail fait partie de collections privées et ses dessins ont été publiés notamment dans les périodiques HB, Liberté, Bosquet et PaperWait.

• • •

Through a meticulous drawing practice, I take an interest in the various representations of the nude body as observed on an everyday basis. I work with reference images taken from websites, porn sites or personal photos of which I trace the outlines. I then superimpose them without the aid of digital tools. The accumulated tracings on the paper delimit the spaces from which I work to reveal the relations between the elements that I combine. The meditative approach that the observation drawing induces leads me to reflect on the contrast between this and the current media treatment of the body: is reproducing the body in drawing form enough to subtract it from its pornographic reference? In repeating the gestures of the porn industry by cutting out, enlarging the image and drawing over it, I search for an opposite result, i.e. to direct the focus towards a shared pleasure. In drawing all this flesh, I seek to strip the skin of its erotic character and to thus contribute to the construction of a seductive realism and to render its various inflections less exposed: mature, hairy, marked and padded skins.


Hailing from Rimouski, Véronique Lévesque-Pelletier lives and works in Montréal. A graduate of L’École des arts visuels et médiatiques of l’Université du Québec à Montréal, her drawing practice focuses mainly on the female subject. She contributes to artist-centre centres as a member and cultural worker. Her artworks have been shown in various groups exhibitions. Her work is part of private collections and her drawings have notably been published in HB, Liberté, Bosquet and PaperWait magazines.