lundi 18 février 2019

Bruno Marceau



Bruno Marceau
Artiste en résidence | Artist in Residence

(English follows)


Les propositions pluridisciplinaires de Bruno Marceau incarnent un art de la critique institutionnelle fortement inspiré par l'art conceptuel de la fin des années 60. Il aime souligner la souplesse des frontières de l'art en jouant avec les codes qui la constituent : l'histoire, la communauté, l'authenticité, l'originalité, la mécanique de l'art, etc. Ses œuvres sont conçues comme une réponse à son contexte, se risquant souvent à tenter de révéler ces paramètres sans pour autant aspirer à les changer. 

Bruno Marceau vit et travaille à Chicoutimi. Il détient un baccalauréat de l'Université de Ryerson et une maîtrise en arts visuels de l'Université du Québec à Chicoutimi. Il a récemment exposé ses recherches à la foire Supermarket de Stockholm, au centre d’artistes le Lobe, le centre d’art actuel Bang et au centre des arts de Saguenay.

•••

Bruno Marceau’s multidisciplinary artistic proposals embody a form of institutional critique that is deeply inspired by the conceptual art of the late 60s. He likes to highlight the porosity of arts’ boundaries by toying with the codes that define it: the history, community, authenticity, originality and mechanics of art, etc. His works are envisaged as a response to its context, often taking the risk of revealing their parameters without however seeking to change them. 

Bruno Marceau lives and works in Chicoutimi. He holds a BA from Ryerson University and an MFA from Université du Québec à Chicoutimi. He recently exhibited the results of his research at the Supermarket Art Fair in Stockholm, the artist-run centre le Lobe, the contemporary art centre Bang and the Saguenay artist centre. 

jeudi 14 février 2019

Christian Leduc




Christian Leduc
Artiste en résidence | Artist in Residence

Résidences INTER-CENTRES | Rouyn-Noranda • Alma

(English follows)

Le travail photographique de Christian Leduc relève autant de l’introspection que d’une recherche de rencontres : avec l’autre, le temps et l’espace. Son travail l’amène ainsi à explorer divers lieux et à rencontrer différentes personnes qui le confrontent avec ses perceptions sur les relations que l’être humain entretient avec son environnement et les interactions qu’il développe avec ses semblables. Parfois sous forme documentaire, parfois avec une approche plus contemporaine et conceptuelle, sa pratique photographique tente de tracer un état des choses tout en renvoyant un miroir qui questionne le spectateur.

Cette résidence s’inscrit dans le cadre du programme de Résidences INTER-CENTRES initié par le Centre SAGAMIE. Les 7 centres d'artistes partenaires ont en commun leur situation géographique en périphérie des grands centres urbains : VASTE ET VAGUE (Carleton-sur-Mer), EST-NORD-EST (Saint-Jean-Port-Joli), ADMARE (Îles-de-la-Madeleine), CARAVANSÉRAIL (Rimouski), ESPACE F (Matane), L'ÉCART (Rouyn-Noranda) et le Centre SAGAMIE (Alma).

Ce programme interrégional d’échanges permet ainsi de faire rayonner, sur l’ensemble du territoire québécois, la recherche d’artistes ayant fait le choix de développer leur carrière en région. Le projet permet également le développement de partenariats structurants en favorisant la communication et le partage entre les centres d’artistes participants. Le projet Résidences INTER-CENTRES est soutenu par le Programme de partenariat territorial du Saguenay–Lac-Saint-Jean 2017-2018 issu de l’Entente de partenariat entre le CALQ et les MRC de cette région.


•••


Artist in Residence

INTER-CENTRES residencies | Rouyn-Noranda • Alma


The photographic work of Christian Leduc is rooted in introspection and in a search for encounters: with the other, time and space. His work thus leads him to explore various sites and to encounter different persons who confront him with his perceptions of the relationships that human beings have with their environment and the interactions they develop with their peers. Alternating between a documentary form and a more contemporary and conceptual approach, his photographic practice seeks to reflect a particular state of things all the while holding up a mirror that questions the viewer.

This residency is part of the INTER-CENTRES Residencies initiated by Centre SAGAMIE. The 7 partner artist-run centres share the geographical situation of being located at the periphery of large urban centres: VASTE ET VAGUE (Carleton-sur-Mer), EST-NORD-EST (Saint-Jean-Port-Joli), ADMARE (Îles-de-la-Madeleine), CARAVANSÉRAIL (Rimouski), ESPACE F (Matane), L'ÉCART (Rouyn-Noranda) and Centre SAGAMIE (Alma).

This interregional exchange program fosters the visibility of artistic practices throughout Quebec. The project also makes it possible to develop structuring partnerships by encouraging communication and sharing between the participating artist-run centres. The project INTER-CENTRES Residencies is supported by the Saguenay-Lac-Saint-Jean 2017-2018 Territorial Partnership Program that emerged thanks to the Partnership Agreement between the CALQ and the regional MRC.

lundi 4 février 2019

Alisa Arsenault

Alisa Arsenault
Artiste en résidence | Artist in Residence

(English Follow)


Formée en estampe, Alisa Arsenault allie l’impression à l’installation, aux projections vidéo et à l’art sonore. Des bribes de souvenirs évoqués à partir d’images et de mots puisés dans ses archives familiales rendent compte de son histoire personnelle, à la manière de postiches. C’est avec humour et mélancolie qu’elle emprunte également les archives des autres pour se les approprier et les imprégner de son propre folklore. Ses œuvres sont ainsi pour la plupart autobiographiques, mais présentées en une narration fragmentée et recousue. On y retrouve des faits vécus, des exagérations et des inventions. L’interrogation de la mémoire, de sa capacité de véracité ou de ses distorsions inconscientes est au cœur de ses recherches.

Alisa Arsenault détient un baccalauréat en arts visuels de l’Université de Moncton (2013) et travaille actuellement à Moncton. Depuis quelques années, elle a participé à plusieurs expositions de groupe tenues dans les provinces maritimes, en plus d’expositions solos et de résidences de création au Nouveau-Brunswick et au Québec.

•••

Trained in engraving, Alisa Arsenault combines printmaking with installation, video and sound art. Fragments of memories, evoked through images and words drawn from her family archives, tell her personal story in a collage-like manner. She also borrows from other people’s archives with humour and melancholy to appropriate them and imbue them with her own folklore. Her works are mostly autobiographical, but they are presented in a fragmented and patched together narrative. They include true stories, exaggerations and inventions. The exploration of memory, its capacity for truthfulness or unconscious distortions is at the heart of her artistic research.

Alisa Arsenault holds a BFA from Université de Moncton (2013) and currently works in Moncton. Over the past years she has participated in several group exhibitions held in the maritime provinces, in addition to a number of solo exhibitions and creation residencies in New Brunswick and Quebec.

mardi 29 janvier 2019

Hélène Rochette


La dérive, 2018

Hélène Rochette
Artiste en résidence | Artist in Residence

(English follows)


Mes œuvres sont des espaces où j’explore la nature première des matériaux. Préoccupée par la vérité des choses, je choisis la matière pour ses propriétés chimique et physique. Dans mon processus de création, je privilégie la simplification formelle que j’associe à certains modes de fabrication par accumulation. Je crée des systèmes de densité qui font écho à la terre et à l’attitude de surproduction des sociétés contemporaines. Les attributs de la matière guident mes choix formels. Mes sculptures et installations sculpturales sont des ensembles organisés où la couleur, le caractère graphique et texturé des surfaces ainsi que l’assemblage mécanique génèrent une relecture de la matière, de la forme et de l’espace.

Hélène Rochette est active sur la scène artistique du Québec dès les années 80. Diplômée en arts visuels de l’Université Laval, elle se consacre principalement à la création et enseigne la sculpture à la Maison des Métiers d’Art de Québec. Boursière du CALQ et du CAC, elle expose ses œuvres au Québec et au Canada. En 2017, invitée en Chine, elle y présentera l’œuvre « Be part of » au «2nd Idiorrhythmic: Chinese and Canadian artists exchange project », Zhangjiagang Museum. Elle a réalisé plus de trente œuvres d’art publiques dont Les fluides au Métro Montmorency: 2007, Plonger pour la promenadeSamuel-de-Champlain: 2008, et récemment Connectivi-T pour l’Université d’Ottawa 2018. Ses œuvres font partie de collections publiques et privés.


Pour en savoir plus sur nos activités, visitez: http://www.sagamie.com

•••

My works are spaces in which I explore the basic nature of materials. I am interested in the truth of things and hence choose materials for their chemical and physical properties. In my creative process I favour formal simplification, which I combine with certain production modes via accumulation. I create systems of density that resonate with the Earth and the over-production attitude of contemporary society. The material’s attributes guide my formal choices. My sculptures and sculptural installations are organized work ensembles in which the colour, graphic and textural characteristics of the surfaces generate a rereading of the materials, form and space.

Hélène Rochette has been an active contributor to the Quebec City arts scene since the 1980s. A fine arts graduate from Université Laval, she mainly dedicates her time to creative practice and teaches sculpture at the Maison des Métiers d’Art de Québec. A CALQ and CCA grant recipient, she has exhibited her works in Quebec and Canada. In 2017, she was invited to China where she presented the work Be part of you at the “2nd Idiorrhythmic: Chinese and Canadian artists exchange project”, held by the Zhangjiagang Museum. She has created over thirty public art works, among which Les fluides at Métro Montmorency, 2007, Plonger at the promenade Samuel-de-Champlain, 2008, and recently Connectivi-T at University of Ottawa, 2018. Her works are part of public and private collections.


For more information about our activities, please visit: http://www.sagamie.com


vendredi 25 janvier 2019

Programme de soutien aux commissaires





(English follow)


Le Centre SAGAMIE lance un appel aux commissaires. Dans un esprit de collaboration, nous sommes intéressés à soutenir vos projets de recherche sous forme d’expositions, de publications, d’événements ou de projets laboratoire.

Dans un premier temps, nous invitons les commissaires à nous partager leurs champs privilégiés de recherche. Selon les propositions reçues, la participation des commissaires pourrait s’allier à des projets déjà en cours au Centre SAGAMIE ou faire l’objet de nouveaux développements à notre programmation.

Le présent appel est inclusif aux différentes communautés culturelles, aux Premières Nations, aux différents genres et aux différents groupes d’âge, y compris les premières expériences et les artistes agissant à titre de commissaire. 

•••

Les commissaires intéressés ont jusqu’au 15 mars 2019 pour nous faire part de leurs intérêts en nous faisant parvenir un dossier comprenant un Curriculum Vitae et un texte décrivant leurs champs de recherche.

• Vous pouvez aussi inclure si vous le souhaitez :
• Des textes que vous avez déjà écrits en tant que commissaire.
• Des images de projets que vous avez commissariés.
• Des projets concrets que vous désirez réaliser.

•••

Nous faire parvenir le tout par courriel à 







Centre SAGAMIE is launching a curatorial project proposal call. In a spirit of collaboration, we seek to support your research to carry out exhibitions, publications, events or experimental projects.

To begin, we invite curators to share their preferred research areas. Depending on the received proposals, the curators’ participation could be linked with projects that are already underway at Centre SAGAMIE or be included as new developments on our programming.

The current call is inclusive and open to various cultural communities, First Nations, genders and different age groups, including first-timers and artist-curators. 

•••

The interested curators have until March 15, 2019 to communicate their interests by sending us a dossier with a CV and a text that describes their research fields. If you wish, you may also include:


• Texts you have previously written as a curator;
• Images of projects you have curated;
• Concrete projects you aim to carry out.

•••

Please send us your complete dossier to
mathildesagamie@cgocable.ca 

lundi 14 janvier 2019

Aurélie Painnecé









Aurélie Painnecé
Artiste en résidence / Artist in Residence
(english follows)

Aurélie Painnecé développe une pratique installative de l’image fixe. Depuis le spectre de la photographie, elle s’intéresse aux fondements de l’inscription lumineuse sur la surface photosensible où elle interroge la notion d’impermanence. De là, elle déploie divers moyens de (ré)animer la représentation par la matérialité de l’image, par sa mise en espace et par la présence du regardeur. 

Aurélie Painnecé est artiste photographe, enseignante en arts visuels et designer, elle détient une maitrise en arts visuels et médiatiques de l’UQAM. Sa recherche a été présentée lors d’expositions solos et collectives à Arprim, la Galerie de l’UQO, le CDEx, le Centre de design et également lors de communications à l’ACFAS et à Figura. À titre de designer graphique, elle collabore avec des institutions artistiques (Galerie de l’UQAM, groupe de recherche-création Grupmuv, Hexagram, Faculté des arts) ainsi qu’avec des maisons d’édition universitaires et indépendantes (Presses de l’UdM, Les petits carnets, Possibles éditions).


*************

Aurélie Painnecé is a fine arts photographer, visual arts teacher and designer, she has an MFA from UQAM. Her artistic research has been presented during solo and group exhibitions at Arprim, Galerie de l’UQO, CDEx, Centre de design le Centre de design, and as part of conference talks at ACFAS and Figura. As a graphic designer she has collaborated with arts institutions (Galerie de l’UQAM, groupe de recherche-création Grupmuv, Hexagram, Faculté des arts) as well as with university and independent publishing houses (Presses de l’UdM, Les petits carnets, Possibles editions). 


Aurélie Painnecé develops an installation-based practice focused on the still image. Taking the spectrum of photography as a starting point, she is interested in the foundations of light inscription on a photosensitive surface, which has led her to reflect the notion of impermanence. She has consequently deployed various means to (re)animate representation through the materiality of the image by way of its spatial placement and the presence of the viewer.

http://www.aureliepainnece.ca/