Dans le projet Voyageur / Almanach j’explore les thèmes liés à l’identité, à la connaissance de diverses H/histoires et à la vision du passé comme impact sur nos conceptions. Je réfléchis à la façon dont la complexité de la vie humaine et la narration s’intègre à la nature et à notre environnement écologique. Je m’intéresse à l’étude des prédictions scientifiques et non scientifiques en tant que références visuelles : la géologie, la cartographie, les événements météorologiques et la topographie. À l’intérieur d’installations chorégraphiques, j’étudie les prévisions, les données relatives aux marées océaniques ou aux cycles astronomiques, les calendriers, les almanachs des agriculteurs du passé et du présent. « Voyageur » est ma métaphore pour suggérer des histoires : d’individus, de cultures, de peuples entiers ou de civilisations qui voyagent au sens figuré et symbolique, à la fois dans l’espace et dans le temps. Qu’est-ce qui a été projeté dans le futur par les peuples du passé ? Qu’est-ce qui est devenu réalité ? Qu’est-ce qui ne s’est pas concrétisé ? Qu’est-ce qui pourrait se réaliser ?

Anna Binta Diallo est une artiste visuelle multidisciplinaire canadienne qui explore les thèmes de la mémoire et de la nostalgie pour créer des œuvres inattendues sur l’identité. Elle est née à Dakar (Sénégal, 1983) et a grandi à Saint-Boniface, Winnipeg sur le territoire traditionnel des peuples Anishinaabeg, Cree, Oji-Cree, Dakota et Dénés et de la nation métisse. Elle a obtenu son baccalauréat à l’Université du Manitoba et a obtenu sa maîtrise en 2013, (MFA in Creative Practice) à Transart Institute, à Berlin. Ses œuvres ont été exposées à l’échelle nationale et internationale, y compris des expositions à Winnipeg, Montréal, Toronto, Vancouver, Finlande centrale et Berlin. Anna Binta Diallo a été récipiendaire de plusieurs bourses et distinctions, notamment du Conseil des Arts du Canada, du Conseil des arts et des lettres du Québec et de Francofonds. En 2019, l’œuvre de Diallo a été sélectionnée comme finaliste pour le Prix national Salt Spring National Art Prize et 2021, elle est récipiendaire du Prix Barbara Spohr Award offert par le Banff Centre et Walter Philips Gallery. Diallo vit et travaille à Montréal, ou à Tio’tia:ke, sur le territoire traditionnel des Kanien’kehá:ka.

annabintadiallo.com