Exposition en cours



Natures mortes à quatre mains

Yannick De Serre X Judith Bellavance


Vernissage le jeudi 20 février 2020 à 17 h 00
Exposition du 20 février au 30 avril 2020


Les pratiques de Judith Bellavance et Yannick De Serre coïncident en plusieurs points, et surtout dans cette sensibilité au détail, au temps qui passe, aux matériaux inusités – ailes arrachées aux mouches mortes, crin de cheval, fleurs séchées, outils anciens, cendres. L’une fabrique des natures mortes contemporaines à partir d’objets trouvés, l’autre commémore des moments importants de la vie, de sa vie. 

Pascale Beaudet, Ph. D.


Judith Bellavance

Ayant d’abord œuvré dans le milieu de la peinture, Judith pratique la photographie avec son expertise de peintre. Elle collectionne les textures et les objets, se constituant ainsi une sorte de répertoire de l’ordinaire et du désir. Elle y puise pour élaborer ses oeuvres et raconter des histoires intimes et énigmatiques autour des thèmes de l’altérité, de la perte, de l’absence et de la durée. Avec un souci du détail qui nous atteint, les objets et les corps se dévoilent avec finesse dans chacune de ses œuvres et de leurs mises en espace. Judith montre et raconte tout à la fois. Son travail de création est également teinté de son métier de thanatopracteure. Cette proximité avec le deuil lui donne accès à de nombreux rituels à découvrir, à explorer et à inventer autour de l’expérience de la perte, ce qui se perçoit inévitablement dans son travail de création. Judith a complété un baccalauréat en arts visuels à l’Université Laval à Québec. Son travail a été appuyé par le Conseil des arts et des lettres du Québec et le Conseil des arts du Canada. Ses œuvres se retrouvent dans plusieurs collections publiques et privées. 



Yannick De Serre

Yannick explore les pratiques élargies de la gravure, du dessin et de l’installation. Il orchestre le contraste des émotions : amour-haine, vie-mort, absence-présence; via la rencontre et l’installation d’œuvres bidimensionnelles et tridimensionnelles. À caractère intime et personnel, sa création relatent l’universalité du ressenti propre à chacun. Signifiant donc que malgré l’aspect personnel du sujet, le spectateur peut globalement s’y reconnaitre et se projeter dans l’œuvre. Son travail est influencé par son emploi d’infirmier ainsi que par un long séjour dans le grand nord québécois. Calme nordique et chaos médical imprègnent ainsi son oeuvre sans pour autant apparaître de façon littérale. En apparence fragile, il tergiverse entre douceur et violence. Yannick De Serre a complété un baccalauréat en arts visuels à l’Université Laval. Il expose à travers le Québec en plus d’assurer une présence dans les grandes foires internationales (Papier, Art Basel, TIAF, Sydney et New-York). Nous retrouvons ces œuvres dans de nombreuses collections privées et institutionnelles. Il a également réalisé une résidence de création soutenue par le CALQ et le CAC au Centre Arteles en Finlande.



• • •


Judith Bellavance's and Yannick De Serre's practices intersect along numerous lines, particularly in regards to the attention they pay to details, the passage of time, unusual materials—wings torn from dead flies, horsehairs, dried flowers, old tools, ashes. One uses found objects to make contemporary still lifes, while the other commemorates important moments of life, of his life.

Pascale Beaudet, Ph. D.


Judith Bellavance

Having at first worked with painting as her chosen medium, Judith now practices photography with her expertise as a painter. She collect textures and objects in order to put together what can be called a sort of repertory of the ordinary and of desire. She draws on this to develop her works and to tell intimate and enigmatic stories about themes of otherness, loss, absence and duration. By way of painstaking and touching details, objects and bodies are revealed with finesse in each of her works and their spatial displays. Judith shows and tells everything all at once. Her artistic work is also influenced by her work as a mortician. This close contact with mourning provides her access to many rituals to be discovered, explored and invented around the experience of loss, which is inevitably brought to view in her creative work. Judith completed a BFA at Université Laval in Quebec City. Her practice has received support from the Conseil des arts et des lettres du Québec and the Canada Council for the Arts. Her works are also part of several public and private collections.




Yannick De Serre 

Yannick explores expanded print, drawing and installation practices. He orchestrates and contrasts emotions: love-hate, life-death, absence-presence; through the encounter and installation of 2D and 3D works. In addition to this intimate and personal character, his works speak to the universality of a sensibility that is unique to each one of us. Despite the personal nature of his subjects, viewers can globally project themselves into the works and thus identify with them. His practice is influenced by his work as a nurse, as well as by a lengthy stay in the far north of Quebec. A Nordic calm and medical chaos thus permeate his work, albeit without being literally depicted within it. Fragile in appearance, he wavers between gentleness and violence. Yannick De Serre holds a BFA from Université Laval. He has exhibited across Quebec and has also taken part in major international art fairs (Foire Papier, Art Basel, TIAF, Sydney and New York). His works are part of numerous private and institutional collections. He also carried out a residency that was supported by the CLAQ and CCA at the Arteles Centre in Finland.