Artiste et chercheuse montréalaise, Karine Savard réalise des affiches de films pour gagner sa vie et, dans sa pratique artistique, elle développe une réflexion sur son propre statut de travailleuse autonome dans l’industrie culturelle en détournant des dispositifs de présentation publicitaires à des fins artistiques (panneaux publicitaires, palissades de chantier, vitrines, etc.). En plus de ses interventions furtives des dernières années, son travail a été présenté à la Galerie Leonard & Bina Ellen à Montréal. Elle poursuit actuellement un doctorat en études et pratiques des arts à l’Université du Québec à Montréal pour lequel elle est récipiendaire d’une bourse du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada.

La résidence au Centre SAGAMIE lui permettra de concevoir les composantes imprimées de son installation Afficher le travail, qui sera présentée au centre Diagonale au printemps 2021 et au Musée d’art de Joliette à l’automne 2021. Dans le cadre de ce projet, elle a conçu une série d’affiches basées sur des œuvres vidéos sélectionnées au sein de la collection du centre d’artiste Vidéographe où elle a réalisé une résidence de recherche et de commissariat. Ces pamphlets-vidéos des années 1970-80 portent sur le thème du travail (débuts de l’organisation syndicale, initiatives d’autogestion, prises de parole de travailleurs, etc.). Les affiches produites, détournées par l’anachronisme de leur fonction promotionnelle habituelle, explorent comment ces vidéos résonnent avec les nouveaux modes de travail contemporains, par exemple le travail indépendant ou l’économie numérique. Ce projet est soutenu par le Conseil des arts du Canada.

karinesavard.com