lundi 15 octobre 2018

Marc Garneau


Marc Garneau
Artiste en résidence / Artist in Residence

(English follows)

Depuis quelques années, une partie de mes recherches porte sur l’exploration des sites miniers de ma ville natale, Thetford Mines. La photographie et la cueillette d’objets trouvés sur place constituent un itinéraire visuel parallèle à mon travail de peintre et de graveur. Il y a longtemps, je quittais Thetford sans vraiment me rendre compte de l’ampleur des paysages miniers qui m’entouraient. Il faut dire qu’ils étaient en constante évolution. Aujourd’hui abandonnés, ces sites m’inspirent à la fois solitude et sérénité. Ces immenses haldes de résidus d’amiante, ces eaux mortes et bleues, ces cratères vertigineux sont témoins d’une époque s’échelonnant sur plus d’un siècle. Ces sites interdits se fondent dans la nature ou l’absorbent. J’ai l’impression d’un théâtre de l’absence où l’érosion domine. Ma démarche consiste à rendre compte de cette sensation via la photographie.

Né à Thetford Mines en 1956, Marc Garneau vit et travaille à Montréal. Depuis plus de 40 ans, il pratique l’estampe et la peinture. Actif sur la scène artistique, ses œuvres ont été montrées dans près de 60 expositions individuelles. En 1997, il a gagné le Grand Prix de la Biennale de dessin, de l’estampe et du papier matière du Québec (Alma).

Plus récemment, le « 1700 La Poste » à Montréal et la Galerie d’art du Centre culturel de l’Université de Sherbrooke présentaient une exposition majeure de l’artiste couvrant 30 années de peinture (1985-2015).

Ses œuvres font partie d’importantes collections publiques : Musée d’art contemporain de Montréal, Musée national des beaux-arts du Québec, Musée de Joliette, Musée du Bas Saint-Laurent et l’Université de Sherbrooke.


***************

Marc Garneau
Artist in Residence


For several years, a part of my practice has been focused on the mining sites of my city of birth, Thetford Mines. Photography and the collection of objects found onsite make up a visual itinerary that runs parallel to my painting and engraving practice. A long time ago, I left Thetford mines without really being aware of the scale of the surrounding mining landscape. Of course, it was constantly in a process of transformation. These now abandoned sites inspire me with a sense of solitude and serenity. These immense asbestos waste-rock piles, these dead, blue waters, these dizzying craters bear witness to a period that stretches over more than a century. These forbidden sites fade into the surrounding nature or absorb it. They give me the impression of a theatre of absence ruled over by erosion. My approach is to account for this sensation through photography.

Marc Garneau was born in Thetford Mines in 1956 and now lives and works in Montreal. His practice consists of printmaking and painting. He actively contributes to the art scene and his works have been shown in over 60 solo exhibitions. In 1997, he was awarded the first prize at the Biennale de dessin, de l’estampe et du papier matière du Québec (Alma).

More recently, « 1700 La Poste « Montréal and the Galerie d’art of the Centre culturel de l’Université de Sherbrooke presented a major exhibition of the artist’s work that spanned 30 years of painting  (1985-2015).

His works are part of important public collections: Musée d’art contemporain de Montréal, Musée national des beaux-arts du Québec, Musée de Joliette, Musée du Bas Saint-Laurent and Université de Sherbrooke.

Aucun commentaire: